0
article
Mon panier
0,00 €
Expédition sous 3 à 5 jours

Le glossaire du patois Dunkerquois - Carnaval de Dunkerque

  • Aboire : boisson.
  • Abumer : abîmer.
  • Accablâge : fatigue, léthargie.
  • Achecruche : voir « nèche crusse ».
  • Al : elle.
  • Agoniser : agonir.
  • A la bonn' heû! : et bien, tant mieux !
  • Ampouille : ampoule.
  • Anisscouke : gâteau à l'anis.
  • A noste kêe : à la prochaine fois (au revoir).
  • Anspeck : anspect, levier servant à pointer les pièces d'artillerie sur les bateaux.
  • Après : on « attend après quelqu'un » ou « auprès de quelqu'un ».
  • Architec : architecte.
  • Aréoplane : aéroplane.
  • Arewet'ches : petits pois.
  • Astiquer : Lapider.
  • Asteur : maintenant.
  • Astre : pie. S'emploie dans l'expression « T'es beau comme un âstre »
  • Au plus : plus « Au plus i'vient d'âge, au plus i' d'vient méchant » (plus il vieillit plus il devient méchant).
  • Auprès : employé dans l'expression « J'peux plus auprès » c'est trop cher pour moi, ou dans « Il est auprès de ses sous » il est avare. Voir également « après ».
  • Aller du haut et du bas : tomber malade.
  • Aurmenter : augmenter.
  • Avoir : conserver, recevoir en cadeau.
  • Avec : préposition souvent rejetée en fin de phrase et qui change son sens suivant le verbe avec lequel elle est employée : « prends le avec » signifie « prends le avec toi », tandis que « tu ll'as avec » signifie « tu t'es fait rouler » ou « tu l'as dans le dos ». Avec se traduit également par « contre » en dunkerquois « on se marie contre quel- qu'un » et « on parle contre quelqu'un ». (voir « contre »).
  • Azie : brûlé.
  • Babbelaere : bavard
  • Babet : genre de marelle.
  • Babioque : voir « Mamiote ».
  • Bâcre : boulanger
  • Baraquin : romanichel
  • Barrer : fermer à clef ou au cadenas.
  • Bât'che : gilet, chandail, maillot de marin.
  • Batiche : diminutif de Baptiste. Voir égaIement « Tiche ».
  • Bazenne : femme de patron de pêche ou d'armateur. Par extension, dunkerquoise de souche.
  • Becque : petit cours d'eau, ruisseau.
  • Bèètche : diminutif d'Elizabeth.
  • Bélandre : péniche.
  • Bélandrier : marinier.
  • Benne : s'emploie dans l'expression « j'ter dans la benne » . (avoir un penchant pour la bouteille).
  • Ber : chariot pour transporter les bateaux. Par extension, rampe de lancement des navires.
  • Berguenaere : parapluie. Nom donné par dérision aux habitants de Bergues qui étaient souvent muni de ce genre d'instrument. « Les Berguenaeres ont de beaux berguenaeres » (les Berguois ont de beaux parapluies).
  • Bergues : cette charmante petite ville a de tous temps fait l'objet de la raillerie des Dunkerquois. Quand on chante faux « on va chercher l'air sur les remparts de Bergues » ; si le coiffeur a raté sa coupe, on a « les cheveux coupés comme les remparts de Bergues » ; si dans un jeu de cartes on parle ou on joue avant son tour les adversaires en feront la remarque en disant « on est pas à Bergues » ; lorsque quelqu'un fait la tête on dit qu'il « tire un nez comme d'ici Bergues ».
  • Berlou : qui louche.
  • Bernardin : gâteau très sec et croquant, vendu autrefois pendant la neuvaine de la petite chapelle et remis à la mode par un pâtissier de la rue Poincaré.
  • Besoin : n'est jamais suivi de l'article « Il a besoin son vélo pour lui aller manger ». « J'ai besoin des sous » (il me faut de l'argent). « J'ai rien besoin » (je n'ai besoin de rien).
  • Beste : meilleur, « Il a mis son beste clet'che » (il a mis son plus beau costume). « Il fait son beste » (il fait de son mieux).
  • Bèt'che : petit morceau, « Un bèt'che eud'pain » : un petit morceau de pain.
  • Bèt'chebouli : morceau de bœuf, petit morceau + bouli (bouilli).
  • Beuke : bouc, par extension mâle. « Un keune beuke » (un mâle de lapin).
  • Beulte : bossu, instituteur.
  • Beultekaze : fromage de tête, littéralement fromage bossu. Il s'agit d'un pâté de tête de porc que l'on moule dans des saladiers ronds. On démoule en retournant le sala- dier et le fromage de tête a l'aspect d'une bosse.
  • Beurt'che : petit tour. « Faire un beurt'che » (faire un petit tour avec une fille), par extension, « faire un beurt'che » veut dire faire un tour dans « la bande des pêcheurs ».
  • Beuschkes : école buissonnière. « On fait des beuschkes » (on sèche les cours).
  • Beuschkemâkre : qui fait l'école buissonnière.
  • Beusse : poche.
  • Beustefrac : porte manteau.
  • Beute : flet (poisson) « i'fait une tête de beute qu'a raté la marée » (il fait une sale tête), « des yeux d' beutes' (des yeux sans expression) ; erreur « il a fait un beute » (il a commis une erreur
  • Bèze : balai. On dit également « besme »(voir « pote-bèze »).
  • Bier : bière, « e pint'che bier » (un demi de bière).
  • Bint'che : diminutif de Benjamin.
  • Bierbuck : ventre à bière « c' est un bier- buck ».
  • Bisteck : beafsteack, tranche de viande en général, « un bisteck de lard » (une escalope de porc).
  • Blackboy : Jean-Foutre, de l'anglais (?)
  • Blackvernis : peinture ou goudron, probablement de l'anglais.
  • Blague : « Qu'est-ce qu'il a comme blague » (quel raconteur d' histoire).
  • Bleck : pâle, étain, petite monnaie, toc, métal de faible épaisseur. « C'est tout du bleck » (ça n'a pas de valeur). « Souder un bleck » (souder un bout de tôle pour colmater une fuite ou pour boucher un trou).
  • Bleck'che : ramasse poussière. Doit son nom au fait qu'il est constitué d'une tôle fine. « Un zwint'tche et un bleckt'che » (une balayette et un ramasse poussière), « du pain de bleckt'che , (« du pain platine », cuit dans un moule en fer).
  • Bleck' che Picard : petite monnaie.
  • BIêckre (ça) : brille (ça). « On voit qu't'as astiqué, ça blèkre nieu » (ça brille comme du neuf).
  • Bleckvernis : voir blackvernis.
  • Bleu : saoul. «Il est bleu », synonymes « il est bu », « il est fait » , «il est dans l'thé », « il est chargé dans les hauts », etc.
  • Bleu marine : très saoûl, synonymes « il est yes», « il est criminel », «il a sa dache».
  • Bleu marine à carreaux : très, très saoul, synonyme « un criminel-bataillon », « crim' gite », « mauve ».
  • Bleu marine d'équerre : très, très, très saoul, probablement la dernière étape avant le coma éthylique… Synonyme « morzive ».
  • Bleut' sac : bourse plate ; par extension : jeune oiseau sans plumes ; par dérision : chauve.
  • Bleuze me ratt' : souffle à mon cul.
  • Blinque Piche : appellation familière donnée aux petits-enfants (littéralement : zizi propre).
  • Block' che : petit morceau de bois.
  • Bloume pap' : bouillie à la farine, colle à tapisser.
  • Bloze : ampoule, cloque. Par extension bleu, coup, bosse, (même prononciation). Voir également « bleuze ».
  • Blozebuck : ventre gonflé, gros ventre, syno- nyme « bierbuck » .
  • Bobinette : mobylette.
  • Boc : voir « beuke ».
  • Boîte : sac de charbon.
  • Bollecope : coup au front.
  • Bonbons sûrs : récompense de peu de valeur. « l'nous paye avec des bonbons sûrs ».
  • Bonnami(e) : fiancé(e).
  • Boont'che : haricot.
  • Bostekop : rascasse.
  • Boun'tche : fiancé.
  • Boure : paysan.
  • Boureleule : paysan lourdeau, « gros petit pois ».
  • Bouretap : paysan (Péj. dans le sens de « péquenot ») (fermier).
  • Bourwette : brouette.
  • Boustebeille : petit pot de miel. Par exten- sion, personne « collante », youyou, annexe (d'un bateau).
  • Bout' : cordage, boulon, cuisse, gigot.
  • Bout'che : petit gamin, se dit aussi pour une tétine.
  • Bout'che-cadeule : bébé.
  • Bout'che-foutu : foutu, perdu, du précédent + mot français.
  • Bout'che van de deur : trompé, « roulé », gros jean comme devant « Je me suis retrouvé bout'che van de deur » (en culottes courtes).
  • Brac : exalté, fou.
  • Braek ou braeck : (digue du, banc du) situé à l'ouest de Dunkerque devant Usinor. Prononcer brâk (et non pas brèk ! !).
  • Branche (la) : Coudekerque-Branche « Il est d'la Branche ».
  • Brandet'che : brûlures d'estomac, « J' ai le brandet'che » (feu) sous sa forme diminutive.
  • Brandewyn' : eau de vie,(littéralement vin de feu).
  • Brayette : braguette.
  • Brelle : lunette « Si tu vois pas clair t'as qu'à mettre un brelle ».
  • Brelle neuze : qui porte des lunettes, du Fl brille neuze (littéralement « nez à lunettes »).
  • Breut'che : affaire, occasion, bénéfice, pour- boire, économies.
  • Briac : qui casse tout, brisefer, sans soin. « C'est un vrai briac ».
  • Brift'che : petit morceau de papier, billet, lettre « Prête-moi un brift'che » (prête-moi un bout de papier). « Fais-moi un brift' che , (fais-moi un mot d'excuses).
  • Brillant belge : produit pour nettoyer et faire briller les cuivres.
  • Brobbre : étoupe.
  • Brôd' : pain, « un bet'che brôd', (un morceau de pain).
  • Brouck : pantalon.
  • Brour : frère.
  • Bu : ivre. « Il est bu » (flandricisme).
  • Buck(e) : ventre « J'ai mal à mon buck(e) ».
  • Buckenaere : nombril. Désigne également des petits gâteaux présentant une cavité garnie de sucre de couleur en leur centre. Ces gâteaux qui étaient très populaires à Dunkerque étaient distribués comme récompense par les « figuemans ».
  • Buveuse de café : sorcière
  • Cacao : alcoolique.
  • Cadache : cacahuètes (synonyme: pistache).
  • Cadeule : bénet. « Espèce de grand cadeule ».
  • Cahutte : cabane.
  • Caffeminnt' ou caffelinnt' : amateur de café.
  • Cakerlat' : cafard.
  • Cal : voir « kal ».
  • Cale : morue.
  • Calebousse : prison, de l'anglais calabosse (prison).
  • Cale madame : dame à manières, élégante sans le sou, chichiteuse.
  • Calemouille : poupée de chiffon.
  • Calewicheboone : escargot
  • Calonnier : calomnier.
  • Camoufe : lumière, lampe, luminion. Pro- viendrait de l'argot des « poilus » de 14-18 pour désigner la lampe qui devait toujours être « camouflée ».
  • Campeur : moins que rien, ce terme remonte au 19e siècle quand certains dockers peu courageux n'avaient pas de quoi se payer le gîte et dormaient sur les quais sous des tentes faites de sacs de jute.
  • Camuche : cachette.
  • Camucher : cacher.
  • Candelle : bougie.
  • Canelle-coucke : gâteau à la cannelle.
  • Cannt'che : croûte, « un cannt'che d' pain ».
  • Capeuche : minable.
  • Capseille : faillite.
  • Capt'che : croûton, début du pain, capuchon formé d'un sac retourné.
  • Capmeuche : bonnet.
  • Capre : corsaire.
  • Carrière : chemin empierré.
  • Carretablette : friandise à base de mélasse
synonymes: tablettes, tablettes à café.
  • Carrewie : pain d'épice «tillache » vendu à la « neuvaine de la petite chapelle ».
  • Carousel : à la foire de Dunkerque le « Carousel Salon » était un manège fermé qui avait remplacé le « Carousel à Wanche , (sans moteur) vers 1878. « Faire un m'tit tour su' l'carousel » veut dire faire l'amour.
  • Carton : serviette d'écolier, cartable.
  • Casin : casse-pieds, importun.
  • Casin-modele : forme accentuée du précédent
  • Casin-gris : encore pire que le précédent
  • Castonade : cassonade (sucre roux peu raffi- né), vergeoise.
  • Castrol : casserole.
  • Catchecoucou : soldat anamite pendant la guerre 14. Par extension, étranger bronzé.
  • Cat'chespele (jouer à) : jouer au « petit docteur ».
  • Catelame : fatigué.
  • Cathéchime : cathéchisme.
  • Catherinette : mûres. Synonyme « kate- Beille ».
  • Catrol : voir Katrol.
  • Causer : « on cause quelqu'un » quand on lui parle (voir également « contre »).
  • Causse a me ratt' : voir keusse me ratt'
  • Celle-lalle : celle-là.
  • Celui-lalle : celui-là.
  • Cercle : cerceau.
  • Chagrin : personne qui est toujours en train de se plaindre.
  • Chagrin modèle : forme accentuée du précédent, synonyme « saule pleureur ».
  • Chaud : « T'as chaud à tes reins » ou tout simplement « T'as chaud » (tu peux toujours attendre).
  • Chesser : sécher.
  • Chicons : endives.
  • Chiffrelu : négligé.
  • Choler : aller traîner, aller à la dérive, aller au hasard. Se dit des pêcheurs à la recherche des bancs de poissons « ils cholent la mer , « Il chole sa bosse » (il roule sa bosse), « Il chole la rue » (il traîne la rue).
  • Choleur : celui qui choIe, (surtout le soir).
  • Chomeur : demi de vin rouge. « Un grand chomeur ».
  • Ciména : cinéma.
  • Cimitière : cimetière.
  • Cisse : diminutif de Maurice.
  • Cisse-flute : grand dégingandé. A l'origine, c' était le surnom d'un pensionnaire de l'hospice, du genre filiforme, qui jouait du fifre dans la bande des pêcheurs de Rosendaël entre les deux guerres et qui devint tambour-major. De Cisse dim. de Maurice + flûte.
  • Claphouck : littéralement coin où on parle « c'est le claphouck » (quelle bande de bavards).
  • Claque : casquette.
  • Claquebeusse ou claquebusse : sarbacane à boule (utilisée par les masques et les enfants), par extension, fusil, appareil à boucher les bouteilles. Onomatopée clac ! + Fl busse (boîte, carabine) ou klakkebusse (pétard).
  • Clèk : petite quantité, restant, impayé « coller un clèk » (partir sans payer).
  • Clet'che : vêtement, généralement employé pour désigner le travesti de camaval, « t'as mis ton beste clet'che ».
  • Cleudre : dégingandé, « un grand cleudre » (une grande asperge) .
  • Cleutser : secouer, mélanger, battre les cartes
  • Clistre : grand niais.
  • Clouk : s'emploie dans l'expression « une poule clouk » (une poule couveuse), du Fl klokken (glousser).
  • : diminutif de François ou de Jacques (Jacobus en Flamand).
  • Codière : bonne platée.
  • Coeû' : s'emploie dans l'expression « mon coeû: i' part » (je meurs de plaisir).
  • Colebitre : porteur de charbon.
  • Collidor : corridor.
  • Commère à café : femme qui passe son temps à bavarder en buvant du café.
  • Comparaître : comparer.
  • Compteur de grains de sel : avare.
  • Consommer : boire.
  • Contre : signifie « avec » dans de nombreux flandricismes « contre qui tu te maries ? » (avec qui te maries-tu ?) ; « causer contre quelqu'un » ne veut pas dire qu'on en dit du mal mais simplement qu'on lui parle. Signi- fie également « par rapport à » dans les expressions « il fait froid contre hier » (Il fait froid par rapport à hier) « je vais être en avance contre eux » (je vais être en avance sur eux).
  • Copenest : nid d'araignées.
  • Copespèle : toile d'araignée.
  • Copeverbole (copoverbole) : cul par dessus la tête. Par extensionsaoul.
  • Cordelle : « pêcher au cordelle » pêcher sans gaule ou tenant le fil à la main, du Picard. « I'jette un cordelle » (il fait une proposition orale, il tend la perche).
  • Corinthe : raisins secs (quelle que soit leur origine).
  • Corve (ou Corfe) : panier.
  • Cot' boy : cow-boy.
  • Côotche : gamine, jeune fille.
  • Cotre : agent de police, douanier.
  • Coubelle (être) : « roulé » (être).
  • Coucke : gâteau.
  • Couckebâke : pâtissier.
  • Couckeboterom : gâteau tartine.
  • Couckes cassées : fond de boîtes de gâteaux.
  • Couckepoure : cataplasme à la farine de lin.
  • Coukestuk : morceau de gâteau.
  • Coukestut' : tranche de gâteau.
  • Couèk : mort, « foutu ». Onomatopée ?
  • Couincre (couêkre): frère des écoles catholiques, « l'école des couincres », l'école des frères
  • Counte : derrière (cul)
  • Courir au feu : avoir un pantalon trop court.
  • Court : «j'ai 5 francs trop court » (il me manque 5 francs), flandricisme.
  • Courte boisson : alcool.
  • Coustre : instituteur.
  • Crabe : « On dirait un crabe qui a raté la marée » (il fait une sale tête).
  • Crabemol : crabe mou (appât pour la pêche).
  • Crachoir : « C'est à lui l' crachoir » (c'est toujours'lui qui parle).
  • Craquelin : petit garçon chétif.
  • Craquelint'che : morceau qui reste quand on fait fondre la panne pour faire le saindoux (graillon), diminutif du précédent ?
  • Craquelot : hareng fumé, personne maigre.
  • Craquendoule : crottes de l'âne de Saint Martin, petits gâteaux.
  • Creule : voir kreule.
  • Creut'che : gosse.
  • Creut'che-skoôll : école maternelle.
  • Creute : petit coquillage, bigomeau, crotte de nez.
  • Creuteneuze : bigomeau nasal, celui qui se nettoie le nez avec le doigt.
  • Criminel : saoul, ivre.
  • Criminel bataillon : forme accentuée du précédent.
  • Crim' gite : criminel avec la gite correspondante.
  • Criminel dématé : ivre mort (à la dérive comme un bateau dématé).
  • Croïe : corbeau, curé.
  • Croisade : croisement.
  • Cromme : tordu.
  • Crommenek : cou tordu.
  • Crommeneuze : nez tordu.
  • Crommenhouck : virage brutal d'une route ou d'un canal.
  • Crommepatte : patte tordue.
  • Crop' : « boule » «j'ai l' crop' » (j'ai une boule dans la gorge).
  • Crop'tche : trognon, coeur de salade, chignon. Désigne également un p'tit tas (dans un chahut).
  • Crou-crou (être à) : accroupi (être).
  • Croumire : bonbon brun et blanc.
  • Croute : cuite, « il a sa croute ».
  • Crû : froid, frais. « L'air al est crû » (l'air est frais), « i'fait cru contre hier, il a rimé » (il fait plus froid qu'hier, il a gelé blanc).
  • Cruper : ramper, marcher à quatre pattes.
  • Curieuse neuze : méle tout.
  • Dache : gros clou à souliers.
  • Dam' : petit passage qui franchit le fossé pour accéder au champ.
  • Darrer : bisquer, regretter, râler.
  • Deckebucke : femme enceinte.
  • Deckecounn'te : grosse chatte (grivois).
  • Deckeneuse : gros nez, faux nez en carton.
  • Dématé : voir « criminel dématé.
  • Deule : furieux, enragé.
  • Deur : porte.
  • Deure : « java », « noce », « bordée », bonne partie, tiens-bon-d' sus.
  • Deyors (déyors) : dehors.
  • Diale : mensonge (prononcer djale).
  • Dialeur (djaleur) : menteur.
  • Diche : diminutif de Désiré.
  • Dieuloppe (djeuloppe) : diarrhée,laxatif,rafraîchissant,somnifère.
  • Dieus Maria Toch : interjection qui pourrait se traduire par « Jésus, Marie, Joseph » .
  • Diop (djop) : affaire (bonne), de l'anglais job « j'ai fait un djop ».
  • Dire : signifie « de différence » dans l' expression « i'a 5 francs à dire , (il y a 5 francs de différence) / aller dans l'expression « Qu'ess' ça dit ? » (comment ça va) / dire dans l'expression « il a dit à moi » (il m'a dit).
  • Dire de : dire que. « Il a dit d' rappeler , (il a dit qu'il rappellerait). « Il a dit d'aller au marché » (il m'a dit qu'il allait au marché).
  • Dire quoi : tenir au courant, informer « je vous dirai quoi » (je vous tiendrai informé).
  • Divenor : menteur.
  • Doguette : cabillaud.
  • Dolf'che : diminutif d'Adolphe.
  • Donner : les Dunkerquois ont deux manières de donner :« donner pou' toujours » (donner), et « donner à prêter » (prêter).
  • Dorent (ils) : ils dorment : « j'ai le pied qui dort » (j'ai le pied engourdi).
  • Double mousse : adolescent qui se croit adulte.
  • D'où'ce : « D'où' c' que tu sors ? » (d'où sors-tu ?).
  • D'ou d'es-ce que tu vas : où vas-tu ?
  • Doum'pe : « I' voit pas une doum'pe ». (il ne voit rien).
  • Doune : fou, idiot
  • Drache : forte pluie d'orage.
  • Dracle (Dragle) : cerf volant.
  • Dretche : diminutif d'André.
  • Dreulle : de mauvaise qualité.
  • Dreve : chemin de campagne.
  • Droppel'tche, drop'tche : goutte (surtout d'alcool). « Viens boire un droppel'tche ».
  • Droun'ck : saoul.
  • Duel (dwel) : serpillière.
  • Dueler (dweller) : passer la serpillère.
  • Dur la peste : très dur.
  • Ecopeaux : copeaux.
  • Envoille : envoi.
  • Escandale : scandale.
  • Escayé : escalier.
  • Esculpture : sculpture.
  • Espécial : spécial.
  • Espérer : attendre.
  • Estaphe : coup de froid.
  • Estatue : Statue.
  • Eunn' : un, «je nn'ai eunn” (j'en ai un), de la prononciation flamande de l' article indéfini « een »
  • Faire : avoir « Il a fait un accident »(il a eu un accident) / faire « On fait comme on a dit hein ? » (on fait comme convenu), « j' fais pour un bien , (je fais du mieux possible), « j' fais mon best » (je fais de mon mieux), « Fais pour ton mieux » (fais le mieux possible) / travaiIler « les kailleulopres font su' l' port ».
  • Fait : ivre, «il est fait». S'il continue à boire il va être « fait comme Mickey , ou « fait aux pattes » / « Il a quoi fait ? » Qu'est-ce qu'il a fait ?
  • Fatiguant modèle : casse-pieds « C'est un fatiguant modèle ».
  • Fatigué : un peu ivre.
  • Fegure : figure (visage).
  • Ferquenter : fréquenter.
  • Figueman : personnage de la bande des pêcheurs tenant une figue au bout d'un fil.
  • Finn'tche : diminutif de Joséphine.
  • Fire : fille.
  • Firezop : sirop de figue.
  • Fléche : niais, pas futé « C'est une flèche » / « Tirer des flèches » (ne rien faire) / « Faire flèche » (se tirer d'affaire).
  • Flèpes : petits morceaux de tissus ou de fil provenant d'habits usés.
  • Fleup'tche : diminutif de Philippe.
  • Fleurt'che : diminutif de Flore.
  • Fonche (Fanche) : diminutif d'Alphonse.
  • Fort : très, « fort sale ».
  • Fou comme un panier : très fou, ou fou de colère.
  • Fouffes : charpie, vieux vêtements.
  • Fouffeter : travailler à la hâte, faire du mauvais travail, bâcler.
  • Frayeux : cher.
  • Fremer : fermer.
  • Frèr' d' la côte (un) : un gars du pays.
  • Frêt' : filles. « Y'a du frêt dans cette boîte » (Il y a des filles dans cette boîte).
  • Fretche : diminutif d'Alfred.
  • Frotte : frottoir (balai à poils courts et durs).
  • Galopin : verre d'une contenance d'un huitième de litre « un galopin de bière ».
  • Gendarme : hareng saur sans tête, ouvert et fendu en deux, du Fr (ainsi désignés parce que les gendarmes vont toujours par deux).
  • Glindre : patinoire, casse-gueule, du Fl glinder.
  • Glissebon'tche : dérapage, glissade.
  • Gôt'che : canalisation carrée qui aboutissait dans le fil d'eau avant que les maisons aient le tout à l'égout.
  • Gode : poisson ressemblant à un petit merlan.
  • God Verdomme ou God Vordeck : Dieu me damne !
  • Goûter bon : avoir bon goût « ça goûte bon ».
  • Gouzegousse : lichen, tabac de singe.
  • Gramat'ses (faire des) : faire des manières.
  • Grenade (guernade) : crevette grise, du Fl garnael ou garnaer.
  • Grenadier : bateau de pêche à la crevette.
  • Grignotant : clignotant.
  • Groumer : rouspéter.
  • Groumeur : rouspéteur, jamais content.
  • Grotche : grand-mère.
  • Guche : diminutif d'Auguste.
  • Guernoulle : grenouille.
  • Guipres : petites baies qui poussent sur les épineux dans les dunes.
  • Harengs kake : (harengs de kake) harengs caqués (en baril).
  • Hareng pek : « roll-mops », harengs confits dans le vinaigre.
  • Harteclope : mal au coeur.
  • Hayures : haies.
  • Hein ça ? : N'est-ce pas ?
  • Henritche : diminutif de Henri.
  • Hope-krope : sanglot étouffé.
  • Houckt'che : petit coin.
  • Husse : maison.
  • Installé : « Et bein t'es installé ! » (Tu as une drôle d'allure, te voilà propre !) / « J' me suis fait installer » (j'ai été pris à parfi, on m'a mis en boîte, j'ai été roulé) / « J'vais les installer » (je vais les remettre à leur place).
  • Illuminé : éliminé.
  • Jalap : julep, voir « Dieuloppe ».
  • Jatte : récipient, bol, verre, pot.
  • Jean Bart : un enfant « fait Jean Bart » quand il lève les bras en l'air pour qu'on le lave ou qu'on l'habille.
  • Jeftche : diminutif de Josephe.
  • Jeune homme : célibataire. Un « vieux jeune homme » est donc un célibataire endurci. Flandricisme.
  • Jeune fille : célibataire.
  • Jeune de taupe : « Tu me prends pour une jeune de taupe » (tu me prends pour un naïf). Synonyme « tu me prends pour un oeuf clair ».
  • J'ter n' dans : en mettre un coup / « j'ter dans la benne » (boire immodérément).
  • Kailleupoupre : docker.
  • Kailleulopre : (ou kaïelope ou kaliopre) coureur de quai, employé du port.
  • Kakamonoeil : muscosité d' oeil, chassie.
  • Kake : caca, sale ou baril.
  • Kakerneche : voir kinkerneche.
  • Kakesteck : joue de morue.
  • Kakestrounte : excrément.
  • Kal : chauve.
  • Kalebuck : flic.
  • Kapmess : couperet.
  • Kapre : capre, corsaire, pirate.
  • Kat(rol) : chat (matou).
  • Katebeille : mûres.
  • Katebrake : vomis de chat.
  • Katepouch : poussière, mouton.
  • Katevlées : viande à chat.
  • Kein'tche, keintje : menton.
  • Kèleptet'che : littéralement le trou de la gorge.
  • Kêlebet'che : langue de morue.
  • Kelt'che : gorge.
  • Kenn'çon : caleçon.
  • Kèreminck : lait battu.
  • Kermestour : carrousel, manège.
  • Kerse : bougie, chandelle.
  • Keuche : coussin.
  • Keune : lapin.
  • Keune boc (Keunebeuke) : lapin mâle.
  • Keunekot'(che) : clapier.
  • Keunn'tche : petit lapin.
  • Keunetète : manger à lapin, salade.
  • Keunestrop : collet (de braconnier).
  • Keusse me râtt' : embrasse mon cul.
  • Keut' : timide.
  • Kèvre : hanneton, genièvre.
  • Kikebille : personne qui a une mauvaise vue et qui plisse les paupières pour voir, myope.
  • Kinche : chandelle, veilleuse, flamme de bougie.
  • Kinkerneche : dernier d'une nichée, petit dernier.
  • Kint'che : petit enfant.
  • Kiosque : cabine de plage.
  • Klène : petit.
  • Klène pint'che : une petite pinte.
  • Klènepit' che : petit enfant
  • Klène Syn'the Pleute : habitant de Petite- Synthe.
  • Klinquebelle : clochette que l'on employait autrefois à la Saint-Martin, cloche.
  • Klinquer : briller.
  • Kliper : hareng fumé.
  • Klokeludre : sacristain.
  • Klokespel : carillon.
  • Klopt'che : gerçure.
  • Klope des pieds : qui traîne les pieds.
  • Klottebreck : casse-couille.
  • Klouffes : sabots.
  • Klouffeneils : clous à sabots.
  • Knorepot : grincheux.
  • Knuche : talon (de jambon).
  • Koïlle : agent de police (méprisant).
  • Koppeyor : tête de loup (balai).
  • Kopt'che : tête.
  • Kopt'che raze : tête rasée (avec les cheveux coupés à ras).
  • Kosenoud' : chapeau melon.
  • Kot : pièce, salle.
  • Kot'che : petite pièce, remise, cabane. La plupart des maisons dunkerquoises possèdent un cot'che qui souvent possède lui- même un cot'che.
  • Koôt'che : voir coôt'che.
  • Koud : froid.
  • Koudevlees : viande froide.
  • Koukelour : sexe féminin.
  • Koukemepre : cuisinier.
  • Koulebak : bac à charbon.
  • Koye : voir koïlle.
  • Krampeut' : à l'origine orgue de Barbarie, par extension, tourne-disque, bastringue.
  • Kramt'che : petit étal de marchand forain.
  • Kreule : boucle de cheveux, cran.
  • Kreulebolle : tête bouclée, frisée.
  • Kreulekoptche : tête frisée.
  • Kreupelaere : boiteux.
  • Krop : voir crop.
  • Krop'tche : voir « crop'tche ».
  • Kuespe ou kuespl' : pompon.
  • Lampion : lampe.
  • Langue : « Tiens ta langue au chaud » (tu ferais mieux de te taire).
  • Lankrok : manteau.
  • Lapeteute : lent, mou.
  • Lapt'che : pièce de raccomodage, morceau de tissu.
  • Lard : porc.
  • Lée : couloir, allée.
  • Leuche : faire une touche, avoir le béguin, avoir envie.
  • Leughenaer (tour du) : tour du menteur.
  • Leukebonne : chanceux, veinard.
  • Leule ou leuleman ou leulebrouck : attardé, traînard.
  • Leulecouste : trainard.
  • Leuleficage : action de compliquer les choses,«faire des leuleficages».
  • Leuler : traîner, parler pour ne rien dire, radoter.
  • Lire le mal en bas : réciter une prière pour obtenir une guérison.
  • Leut'che : plaisir.
  • Lévier (un) : évier.
  • Live'tche : diminutif d'amour.
  • Lokeskôt (faire un) : faire l'amour.
  • Loque : « avoir sa loque » ( être ivre ).
  • Loquetête : à l'origine il s'agissait d'une sorte de tétine faite d'un morceau de toile dans laquelle on mettait du pain. On donnait cela à sucer aux enfants pour tromper leur faim. Par extension : quelqu'un d'un peu bêbête.
  • Lot (un beau m'tit) : une belle fille.
  • Louise'ke : diminutif de Louise.
  • Loupe : lèvre, moue.
  • Luche : diminutif de Lucien.
  • Ludres : langes.
  • Madamt'che : petite dame.
  • Magazeunn' : magasin.
  • Maine : diminutif de Germaine.
  • Mait'che : diminutif d'Aimé.
  • Maisonn' : maison.
  • Makriau (maquériau) : maquereau.
  • Maleumoquepotte : maladroit
  • Mamiote (badioque) : crotte roulée dans une loque.
  • Matante : tante. « Ma matante » (ma tante).
  • Marbre : bille.
  • Marit'che, Marike : diminutif de Marie.
  • Masque (Masquelour) : masque, personne masquée.
  • Mat' : lourd (temps) « Il fait mat' » / Fatigué « Je suis mat' ».
  • Mât'che : ami.
  • Matroze : marin.
  • Mauve : dans un état d'ivresse avancée, synonyme « bleu marine ».
  • Me leute... me leute : à mourir de rire ! Qu'est-ce qu'on s'amuse !
  • Menheer : monsieur.
  • Menheer pâstre : monsieur le curé.
  • Meille : mère.
  • Meï'che : demoiselle, jeune fille.
  • Menne : garde-couche, grand-mère.
  • Mespleck (Menspleck) : décharge publique, tas d'ordures.
  • Mettez-vous : asseyez-vous.
  • Meuche : bonnet.
  • Meuchke : oiseau, moineau.
  • Meule : miette, petite monnaie.
  • Meule de coucke : gâteau cassé.
  • Meutse : bonnet.
  • Miches : plaisanteries, agaceries.
  • Minck : criée au poisson. « Il a un coup dans 'l minck » (il est saoul).
  • Mincker : participer à la criée.
  • Minckeur : celui qui mincke.
  • Mire : fourmi.
  • Mirepiche : tout petit.
  • Misère : lassitude, contrariété.
  • Mitche : diminutif de Michèle (et de Maritche).
  • Mite : diminutif de Marike.
  • Mitchemouille : mêle-tout
  • Mitemouille : mêle-tout
  • Miteparlote : bavarde.
  • M'nancle ou m'noncle : mon oncle.
  • Modèle : voir « casin modèle », « chagrin modèle », « fatigant modèle ».
  • Mollefique : individu mou.
  • Mollepôte : jambe atrophiée.
  • Molleyounes : littéralement des « jeunes de taupe ». « I' tombe des molleyounes » (il pleut des gouttes grosses comme des pièces cent sous).
  • Mononcle : oncle « Mon mononcle ».
  • Moone : diminutif de Raymond.
  • Moontche : diminutif de Simone, Monique et Raymonde.
  • Moque (une) : grande tasse, quart
  • Morsive : ivre mort
  • Mou : fatigué.
  • Moudr' : maman « Tiens, v'là moudr ».
  • Moule : sexe féminin. « Va laver ta moule à l'estacade ».
  • Mousse : apprenti. « Un double mousse » (adolescent qui se prend pour un adulte).
  • Mostord' : moutarde.
  • M'tit : petit
  • M'tit œil : cuite.
  • M'tit nom : prénom.
  • Muche : souris, mulot.
  • Mucher : cacher.
  • Mule : figure (gueule).
  • Mulebat'che : cache col, cagoule.
  • Mulecoun'te : tête de lard (lit gueule de con).
  • Mulestop : tablette à café, caramel. A l'origine il s'agissait d' un gros carameI qui collait aux dents et qui empêchait les enfants de pleurer ou de parler d' où le nom qui veut dire « arrête-gueule ».
  • Musette : cuite, « il a sa musette ».
  • Nachecruche : voir nèchecrusse.
  • Nain : nèche (voir ce mot), « bande de grands nains ».
  • Nant'chepeck : roquet, bagarreur.
  • Nat'che : trempé, mouillé.
  • N'avoir : « l' n' n'a » (il y en a), synonyme « l' n'en n'a ».
  • N'axieux : pointilleux, minutieux, difficile.
  • Nèche : diminutif d' Ernest. Désigne également une personne peu vive.
  • Nèchecrusse : croix de cendres. On dit également achecrusse et nèchecruche. Il s'agit bien sûr de la croix de cendres que l'on applique sur le front des fidèles le mercredi des cendres pour rappeler qu'ils ne sont que poussière.
  • Nècheprout' : demeuré (forme péjorative de « nèche »).
  • Neck : cou.
  • Neckestek : cou de morue.
  • Nèt'che : diminutif de René(e).
  • Neuche : nez.
  • Neuche-neuche : les amoureux « font neuche-neuche » quand iIs se frottent le nez l' un contre l' autre.
  • Neut'che : noyau. « Aller au neutche » veut dire faire l'amour (très imagé).
  • Neuze : nez.
  • Neuzenhouck : mouchoir.
  • N'dans : dedans.
  • Niche : diminutif de Denise.
  • Nirt'che : rognon, tout petit.
  • Nop'tche : « on reste su' l' nop'tche » quand on est oublié, qu' on reste à l' écart ou qu' on reste vieille fille.
  • Nouckt' che : voir houckt' che.
  • Nougat : « Il est dans l'nougat » (il est saoul).
  • Nouneslâpt'che : sieste, café du pauvre.
  • Nounn'tche : petit enfant, gode (poisson ressemblant à un petit merlan) « mon nounn'tche » (ma cocotte).
  • Noureboy : maillot de corps.
  • Occupé : en train de « je suis occupé de l'faire » (je suis en train de le faire).
  • Oeil : permet de juger l'état d'ébriété d'un buveur. Il a d'abord « un m'tit oeil » puis carément « un oeil dans l' rata ».
  • Oeuf clair : « Tu me prends pour un oeuf clair ? » (tu me prends pour un imbécile ?).
  • Oiseau pou' l' chat : personne qui n'a pas de santé. « C'est un oiseau pou' l' chat ».
  • Opeblose : qui étouffe d'avoir trop mangé.
  • Oppre : se dit au jeu de bouchon quand on abat le bouchon sans ramasser les mises « On fait des oppres » .
  • Orebeze ou Norebeze : perce oreille.
  • Oredeule : voir ouredeule.
  • Ormoire : armoire.
  • Osterore : cor au pied, oeil de perdrix.
  • Ouchouchouche : exclamation équivalente à « aïe-aïe-aïe » ou expression de frayeur amusée.
  • Ouchetout : avantage accordé aujeu de bille.
  • Oueille : oui.
  • Oupetata : s'emploie dans l' expression « Il fait oupetata » pour désigner quelqu'un qui saute sur place.
  • Ouredeule : hors de soi, fou de colère.
  • Oute : rassasié. «Je suis oute ». Synonyme : « Je veux pu' di' pape ».
  • Outepoupe : épuisé de faire l'amour. Hors d'état de faire l' amour.
  • Outre de colère : très en colère.
  • Outre de fatigue : très fatigué.
  • Pack'tche : paquet, valise.
  • Paré à virer : gifle « Si tu continue tu vas prendre un paré à virer ».
  • Pain de bleckt'che (pain bleckt'che) : pain cuit dans un moule (en fer), pain de mie, voir bleck.
  • Pale : batte servant au jeu de balle. Par extension, main, claque. « Tu vas prendre un pale à travers ta gueule » (tu vas prendre ma main sur la figure) .
  • Paleule : sonnette, grosse cloche ; qui pend ; sexe masculin.
  • Panne : tuile.
  • Pannecoucke (pannekoucke) : grosse crêpe.
  • Pape (papt'che) : bouillie, colle, purée. Par extension, maquillage outré / « I' peut pu dire pape » (il a trop mangé, synonyme « Il est oute ».
  • Papedouk : « Il a son coeû' en papedouk » (Il est très fatigué).
  • Papegay : oiseau du tir à la perche.
  • Pap'tart'che : tarte au flan.
  • Partir : se mettre à : « I' part à rire ou à pleurer pou' un rien » / jouir . « Ti' ton doigt mon coeu' i' paâ ».
  • Pastrelle : passerelle.
  • Pat'che : diminutif de Patricia.
  • Peck : vinaigre, saumure.
  • Peckedoun'cre : noir comme de l'encre. « ll fait noir comme peckedoun'cre ».
  • Peckel horing : hareng au vinaigre.
  • Peckdose : quelqu'un qui tarde à s'en aller (pot de colle). A l'origine, désigne la boîte à poisser des cordonniers.
  • Peille : père.
  • Pekedemelle : méli-mélo, pot pourri.
  • Pekebroucke : personne collante, pillier de bistrot.
  • Pénelécre : rond de cuir, employé de bureau.
  • Peprezoute : poivre et sel.
  • Péret'che : mouillette (pour oeuf à la coque).
  • Pessebrouck (ou pissebrouck) : qui pisse dans sa culotte.
  • Pessekot'(che) : toilettes, WC.
  • Pesspot ou pisspot : pot de chambre.
  • Peste : voir les expressions « dur la peste » et « puer la peste ».
  • Pet'che : trou (jeu de billes).
  • Petebloze (faire des) : faire des ballons avec du chewing-gum, ampoule éclatée.
  • Petebrouck : trouillard (littéralement « qui pète dans son froc »).
  • Petekindt'che : filleul.
  • Peteboônt'che : haricot blanc.
  • Petites jupes : filles de joie.
  • Peu : boisson. 5' emploie dans l' expression « il aime l' peu » (il aime à boire).
  • Peucrer (peulcrer) : chipoter, manger sans appétit.
  • Peudre : pelote de vers pour pêcher l'anguille sans hameçon (pêche au peudre). Les anguilles restent accrochées à la pelote de vers que le pêcheur sort de l' eau en relevant sa canne d'un mouvement sans à coups. Quand l' anguille est hors de l' eau, elle lâche la pelote mais tombe dans un parapluie retourné que le pêcheur a près de lui. L'emblème du cabaret artistique « Au peudre d' Or » était d' ailleurs un parapluie retournée.
  • Peule (un) : bidon de fer blanc. Par exten- sion, l' employé de filature qui en était munie pour aller travailler. Ce mot est toujours employé au masculin.
  • Peule-d'aboî : gourde.
  • Peule meuche : bonnet
  • Peulquer : chipotter, traîner dans son assiette.
  • Peute : force, énergie.
  • Pichebleu ou pitchebleu : « à poil ».
  • Pichecontraire ou pichecontroille : contrairant (pour le plaisir).
  • Picheleule : lambin.
  • Picheloure : café repassé.
  • Pitchepeck : fossoyeur.
  • Picheploïe : fatigué (petit zizi qui plie : mou comme une verge après l'amour).
  • Pichebutorg : qui aime la Tuborg (il y a évidemment les pichestella, etc.).
  • Pifre : hermaphrodite.
  • Pilluler : pulluler.
  • Pikeneuche : bordel.
  • Pik'ches : réflexions blessantes « Il est toujours en train de lancer des pik'ches ».
  • Pinn'keneuze : qui a un grand nez ou un nez crochu.
  • Pinn'payout'che : coccinelle.
  • Pinte, pin'te, pin'tche : un demi de bière (à l'origine c'était réellement une pinte de 45cl ; le « demi » est une demi-pinte), une « dèke pin'te » (une grande pinte).
  • Pinte de docker : une bière dans laquelle on verse un « kèvre ».
  • Pipre : fifre.
  • Pipreule : chôleur.
  • Pique : faux à manche court autrefois utilisé dans la région pour la moisson : « moissonner à la pique ».
  • Piqueneuche : bordel.
  • Piqueur : coureur de jupon / moissonneur « à la pique ».
  • Pirate : pingre, avare.
  • Piquenose : croupion (d'une volaille).
  • Pire : diminutif de Pierre.
  • Pisse : on emploie l' expression « aller faire pisse » (aller uriner).
  • Pisse pot' : urinoir.
  • Pistache : cacahuète.
  • Pit'che : diminutif de Pitt, même emploi familier.
  • Pitt : diminutif de Pierre. C'est également une formule d'interpellation familière . « Eh Pitt, viens une fois voir ! ».
  • Pitre : diminutif de pierre.
  • Plaque-mule : gifle.
  • Plât'che : plie (poisson plat) / sexe féminin.
  • Pleudre : qui prend.
  • Pleuker : voir peulquer.
  • Plumt'che : volant (jeu) / plumeau.
  • PIus pire : pire « C'est encore plus pire ».
  • Pôcre : tisonnier.
  • Podingue : pâtisserie, pudding. « Quel podingue » (quelle affaire embrouillée), « il a les yeux dans l' podingue » (il est mal réveillé).
  • Popecholée : putain.
  • Popt'che : poupée, pansement à un doigt
  • Porot : poirot.
  • Pot'che : pot « Faire un pot'che » (faire une cagnotte).
  • Potche café : tasse de café.
  • Potcherolle : saoul, ivre.
  • Potchevlèche : mélange de viandes en morceaux (lapin, poulet, veau, lard) cuites à la gelée dans un pot (spécialité flamande).
  • Potebêse : balayette à WC.
  • Potecarie : batterie de cuisine, potiche.
  • Pouche : « Va jouer avec pouche » (laisse- moi tranquille).
  • Pouchemacre : faiseur d'histoires.
  • Poulice : police.
  • Pourite : pourrie.
  • Poun'cre : économies, trésor.
  • Poupestrote ou poupestrât : rue de la joie, rue des petites jupes.
  • Précoce : celui qui prend des précautions.
  • Prèk : règles, « elle a l' prèk » (elle a ses règles).
  • Prêter : « tu peux l'avoir a prêter » (je te le Prête), « tu me l' donne a prêter ? » (tu me le prêtes ?).
  • Preulewerk : voir vulwerk.
  • Preute (preuteloure) : sexe féminin
  • Preutelap'tche : serviette hygiénique.
  • Priau : préau.
  • Profécias : santé.
  • Professeuse : professeur au féminin.
  • Propt'che : boule de colorant bleu qu' on employait pour que le linge paraisse plus blanc (azurant optique).
  • Prouveut'che : échantillon, comme le petit morceau de beurre que fait goûter la fermière au marché.
  • Puer la peste : sentir très mauvais.
  • Puruler : pulluler.
  • Put' : puits, grenouille.
  • Put'che : diminutif du précédent, s'emploie dans la forme familière « mon put'che ».
  • Putent (i) : ils puent « tous les femmes i' putent » dit la chanson
  • Quand'ess' : « Quand'ess' que vous ven'rez » (quand viendrez-vous ?)
  • Quatr'heure : goûter « Il lui a mis la main sû l'quatr' heure » (ll lui a mis la main au panier).
  • Quêt' chose : quelque chose, « ça, c'est quet' chose ».
  • Queue de morue : la queue de morue séchée est salée et donne soif. Celui qui « a été baptisé avec une queue de morue » a toujours soif (c'est un ivrogne).
  • Quinze côtes (grand) : homme très grand (comme s'il avait quinze côtes).
  • Rabe'tche : déchet de viande.
  • Rak (rester en) : rester en panne (peut provenir de la déformation de « en rade »).
  • Rame d'escalier : rampe d'escalier.
  • Ramolat : radis noir.
  • Rassercir : repriser les chaussettes.
  • Rata aveugle : ragout sans viande.
  • Rat'che : rat, souris.
  • Ratekeute : fin de lot, rossignol.
  • Ratepatate : homme fruste.
  • Rester : habiter.
  • Reupe : rot, renvoi.
  • Reute (être a la) : être sans le sou.
  • Reuze : nom du principal géant de Dunkerque.
  • Rien : très, extrêmement.
  • Rimer : geler à blanc.
  • Rimp'che : plat de côte, poitrine.
  • Rinche : restant (de bouteille), fin de lot
  • Ript'che – rapt'che : petit monde (méprisant).
  • Ristepap' ou Ristetart : gâteau de riz.
  • Rollewaere (rollewart'che) : youpala.
  • Rosatche : diminutif de Rose, Rosa.
  • Rosbif : anglais.
  • Rotecreusse : croix rouge.
  • Roun'quer : ronfler, marmoner, maugréer.
  • Roulette ou ruellette : ruelle, allée de jardin.
  • Rue des P'tites Jupes : rue des Lupanars (avant la guerre aux environs de la Place Calonne).
  • Rue de la Soif : rue de l' Amiral-Ronarch, ainsi dénommée à cause de la quantité de débits de boisson qui y étaient situés.
  • Sac : « Il a eu son sac » (il a été congédié).
  • Saint Gilles : ancienne rue de Dunkerque qui décrivait une grande courbe (voir la chanson « Les commères de la rue d' Saint Gilles »). « Droit comme la rue d' Saint Gilles » (tordu).
  • Saisir : avoir peur « Il m'a fait saisir » (il m'a fait peur).
  • Salade de blé : mâche.
  • Sanger : changer.
  • Saoul criminel : très ivre.
  • S'assire : s'assoir.
  • Saule pleureur : personne qui passe son temps à se plaindre.
  • Schaille : voyou.
  • Scaillepôte : hanneton, pieds de cochons cuits.
  • Scapnet'che : épuisette.
  • Scat'che : feinté, trompé, roulé, qui a perdu.
  • Schapre : mouton.
  • Scheuleboôntche : haricot à écosser.
  • Scheuteldoucke : lavette.
  • Schirloute : café très léger (avec beaucoup de chicorée).
  • Schitebrouck : peureux.
  • Schiter : déféquer.
  • Schiterie : diarrhée.
  • Schit'papir : papier hygiénique.
  • Schitestock : racine de chicorée.
  • Schitore : qui louche.
  • Schitre : moins que rien.
  • Schkaffre : jeu d'agathe.
  • Schkédre : câlin.
  • Schkète : pet.
  • Schkimpre : petite mesure dont se sert l'épicier pour les bonbons, la farine, etc…
  • Schkire : envie passagère.
  • Schkitre : avare.
  • Schkume : écume, mousse.
  • Schloc : gorgée.
  • Schmetlap : fronde.
  • Schnel : tourné, blet
  • Schnik : alcool.
  • Schniker : boire de l' alcool (du précédent).
  • Scholeschite : maladie diplomatique.
  • Schoreslip : rémouleur.
  • Séiau ou Seute : seau.
  • Sel de riz : céleri.
  • S'étoquer : s'étrangler.
  • Sime : diminutif de Maxime.
  • Skavelingue : copeaux (de bois).
  • Servir : aller en pèlerinage.
  • Skôll ou schôle : école.
  • Slâp : « Il va à slap' (il va dormir) » .
  • Slap'tche : petit somme.
  • Slâpklet'che : pyjama, chemise de nuit.
  • Slâpmeuche : bonnet de nuit.
  • Slèbre : ânerie, bêtise.
  • Slècre ou slèke : escargot.
  • Sleutre : clé de porte.
  • Sleutseu ou sleut' : pas dans son assiette, fatigué.
  • Sleuvre : négligé, souillon.
  • Slim' : traînée de bave d' escargot / blanc d'oeuf mal cuit.
  • Sloffres : pantoufles.
  • Sloffrer : se dit de chaussures trop grandes ou avachies.
  • Smèker : manger avec bruit
  • Smeule : bon repas,festoyer, banqueter.
  • Smeuse : sans consistance, baveuse.
  • Smout' : saindoux.
  • Smoutebolle : beignet.
  • Smoutekeint' che : frottement du menton entre le pouce et l'index (pour réprimander par exemple).
  • Snack : coup, secousse.
  • Snacker : donner des coups.
  • Snêkre (snêke) : hoquet.
  • Snéeboônt'che : haricot fin.
  • Snoupre : confiserie.
  • Snouprer : manger des sucreries.
  • Snoupremeule : amateur de gâteaux, bec sucré.
  • Snoupreraere : qui se bourre de sucrerie.
  • Snôtt' : morve, débris.
  • Snôtecalle : crachat.
  • Snôtelap'che : mouchoir.
  • Snufftche : prise (de tabac).
  • Snuferaere : priseur.
  • Snustrer : fouiller partout fouiner.
  • Snustreraere : fouineur.
  • Sole beutée : limande-sole.
  • Spéculât'che : spéculoos (gâteaux secs flamands).
  • Sontent (ils): ils sont
  • Souillé : sali.
  • Spèk : bonbon.
  • Speuteu : jet de salives, postillon, éclabousure.
  • Speuter : postillonner.
  • Spirint : échine de porc.
  • Sprat : petit poisson de la taille d' une sardine qui se mange salé et fumé
  • Sprèble : étoumeau.
  • Sprit'chepap' : bouillie épaisse.
  • Sprit' : baguette.
  • Sprutche : chou de Bruxelles.
  • Spurebakt'che : crachoir.
  • Stampre : pilon, presse purée, coup de tampon sur un papier.
  • Stan'tche : diminutif de Gaston.
  • Station : gare.
  • Stèkebeille : groseille à maquereau, sexe d'homme.
  • Stel'tche : diminutif d' Estelle.
  • Stelle : salé, rance.
  • Stevezaere : vermifuge.
  • Stek'che : petit morceau.
  • Stinker : puer.
  • Stinzane : poudre de brique pour nettoyer les couteaux.
  • Stok' che : bâton.
  • Stokfisch : poisson sec (généralement morue Sèche).
  • Ston'tche : diminutif de Gaston.
  • Stout (un) : une bière brune.
  • Straetepoppe : noceur.
  • Streule : « J'ai fait un grand streule » (j'ai uriné abondamment).
  • Strinn'tche : gaufre sèche que l' on mange au nouvel an.
  • Strope : noeud.
  • Strounte : merde.
  • Strounn'tche : diminutif du précédent, s'emploie dans l' expression familière « mon strounn'tche » (ma petite crotte).
  • Stuk : morceau.
  • Subtil : vif, agile.
  • Sucrades : sucreries.
  • Sucrebec : bec sucré, bouche à sucre.
  • Sucrebolle : dragée.
  • Sucreboônt'che : haricot mange tout.
  • Sucredepeck : réglisse.
  • Sucrepap' : bouillie sucrée.
  • Suistre : suisse d'église.
  • Suppedenat : trempé comme une soupe (de sueur ou par une averse).
  • Sur : dans, on joue « sur la rue », on travaille « sur un bureau ».
  • Swatelaere : bon vivant.
  • Swèk'tche : voir zwèk'tche
  • Tablette : carré sucré et dur qui fondait lentement dans la bouche, permettant de boire le café en économisant le sucre.
  • Tablettemant'che : vendeur de tablette, également personnage de la bande des pêcheurs (figueman).
  • Taf : alcoolique.
  • Taille : se dit d'un gâteau dur sous la dent.
  • Taillebouk : ardoise (de crédit, de bistrot). Système de vente à crédit pour les denrées courantes (pain, lait, etc.) livrées à domicile chaque jour. Le livreur et le client ont chacun une planchette. Le livreur superpose les deux et fait une entaille sur la tranche pour matérialiser la livraison du jour. A la fin de la semaine ou du mois on peut ainsi régler les comptes contradictoirement. Puis on égalise les planchettes d'un coup de couteau et on recommence. Par extension, à pris le sens « d'ardoise » au bistrot.
  • Taillelope : galette plate (ou bonbon très dur).
  • Tann'te ! : ma tante !
  • Tap'tche : taquet de bois, cheville de bois.
  • Tasser : tâter.
  • Tav'tche : diminutif de Gustave.
  • T'chick : petit oiseau (onomatopée ?).
  • Teen'tche : diminutif d' Antoine.
  • Teil : doigt de pied.
  • Tenir : retenir, conserver « Tu m' tiens ma place ».
  • Tèt'che : sein.
  • Tète d'oreiller : taie d' oreiller.
  • Têttekot' : soutien gorge.
  • Teuche : un peu de boisson, une gorgée. « Un teuche bier » (une gorgée de bière).
  • Teule : chariot (diable).
  • Tenir ensemble : « l' tient p'u ensemble , (il est énervé).
  • Teutre : trompette, corne de brume.
  • Thé : « Il est dans l'thé, il est saoûl ».
  • Thé flamand : infusion de feuilles de groseilles séchées, on y ajoute quelquefois un peu de « zouteboum' ».
  • Thé pression : une bière pression.
  • Tiche : diminutif de Baptiste.
  • Tillache :dur, filandreux.
  • Tine :diminutif d' Albertine.
  • Têtterariole : corset, soutien-gorge.
  • Tirlibibi : loterie à la ducasse.
  • Tjole : énervé, simple d' esprit.
  • Tomber endormi : s'endormir.
  • Tomber faible : se sentir mal.
  • Toumatche : pourboire, gratification.
  • Touffecount'che : touffe de poil qui dépasse du slip.
  • Toujours jamais : absolument jamais « ll est toujours jamais là ».
  • Toureloure :un peu fou.
  • Tout : expression du jeu de bouchon. Voir chanson de carnaval « On vient d' fonder une société ».
  • Traille : bouche d'égout .
  • Traiter : insulter.
  • Tranquille : « J'suis bien tranquille là-d'sus » (je ne m'inquiète pas à ce sujet).
  • Treun'te : traînard.
  • Treutelap'tche : serviette hygiénique, cravate de Jean Bart.
  • Triste : « c'est un triste » (c' est un bonnet de nuit)
  • Trois-six : autrefois, alcool de force telle, qu'avec trois parties de cet alcool mélangées à trois parties d'eau on obtenait six parties d' eau de vie ordinaire. « Buveur de trois-six » (ivrogne).
  • Turt'che : diminutif d'Arthur.
  • Tut'che : tétine.
  • Usé deyors : usé de fatigue.
  • Veiller : surveiller.
  • Veint'che : mari, bonhomme.
  • Venir d'âge : vieillir.
  • Venir dans sa tête : devenir fou.
  • Venir tout à rien : maigrir.
  • Vertecline : torticolis.
  • Veurenaere : pomme reinette de Furnes.
  • Vielle : vieille.
  • Visschersbende : bande de pêcheurs.
  • Visemule : qui fait le dégouté.
  • Voie : s' emploie dans l' expression « être mis (ou jeté} en voie » (être mis à l' écart) et dans : « l' peut p'u en voie » (il n' en peut plus)
  • Voolaere : petits pains à deux têtes qui se vendent à la Saint Martin.
  • Vollenout'che : protège tête pour bébé.
  • Vonne : diminutif d'Yvonne.
  • Vrag : vrac.
  • Vreul : filet pour oiseaux.
  • Vroute : affairé.
  • Vulbak : poubelle, gai luron.
  • Vuleheule : mal coiffé.
  • Vulmitte : fille de mauvaise vie.
  • Vulmeuze : purée, mélange.
  • Vulstek : mauvais morceaux.
  • Walle-Walle-Walle : ou Walle-chiche ou Walle chiche toch et bien et bien !
  • Wamm' : flétan fumé, poisson sec et fumé.
  • Wanche ou Wonche : diminutif de Jean. Synonymes « Yann'tche et Yann'ke ».
  • Wanne'tche : diminutif de Jeanne.
  • Wareut'che : zig-zag.
  • War'tche : diminutif d'Edouard.
  • Watergang : petit fossé de drainage.
  • Wateringue : canalisation, réseau de canalisation.
  • Watjoussê (un) : anglais (un). Mot moderne, déformation de l'anglais « What d'you say ? » (Qu'est-ce que vous dites ?)
  • Wèche : osier.
  • Wiche : sexe masculin, diminutif de Louis.
  • Wiche pipi : de qualité médiocre.
  • Wichetablier : homme qui aime faire le ménage.
  • Wiche triste : homme triste.
  • Wike blindé : complètement dingue.
  • Winn' es dat : « Qu' est-ce que c' est ? »
  • Yann'ke ou Yann'tche : diminutif de Jean.
  • Yann'tche kose : bateau hollandais qui apportait le fromage au port.
  • Yes : ivre.
  • Zakt' che : sac.
  • Zande : diminutif d' Alexandre.
  • Zeésalaâ(t) : salade de mer, passe pierre (salicorne) autrefois vendue par les Mardyckoises.
  • Zelt'che : seuil, entrée, socle (d'une statue).
  • Zeustre : soeur.
  • Zeunebleuche (zonebleuche) : pompier de soleil (ironique). Surnom des Hondschottois dont les pompiers étaient partis éteindre ce qu'ils croyaient être l'incendie de leur église et qui n' était que le reflet du soleil couchant sur une vitre.
  • Zinse : fou.
  • Zopt'che : mouillette.
  • Zostekeu : petite soeur.
  • : baiser.
  • Zôt'che : petit baiser.
  • Zote : fou.
  • Zotekot' : asile.
  • Zouteboum' : bâton de réglisse.
  • Zoupt'che : morceau de laine servant de bouton pour matelasser.
  • Zwatelaere : voir swatelaere.
  • Zwin' : cochon.
  • Zwinepleck : abattoir à cochons.
  • Zwinepôte : pieds de cochons.
  • Zwinnepuste (zwinnepusse) : compère loriot
  • Zwinnerat'che : cochon d'inde.
  • Zwein'tche : fou.
  • Zwek'tche : sexe (masculinl) / perche de figueman.
  • Zwint'che : balayette.
  • Zwinevrout'che : baiser mouillé.

 

Avec la collaboration de Jean Chatroussat, président des Pénelècres.

site web :  http://penelecres.e-monsite.com